globe  Marche Mondiale des Femmes Belgique

   

Présentation:

La Marche mondiale des femmes est un réseau mondial d’actions de lutte contre la pauvreté et la violence envers les femmes. Née en 1996, la Marche mondiale des femmes est rapidement devenue un mouvement mondial incontournable et a recueilli en 2000 l’adhésion de près de 6000 groupes de femmes à travers 163 pays et territoires du monde. En Belgique, la Marche a mobilisé plus de 80 organisations de femmes et le 14 octobre 2000, quelques 35 000 femmes ont participé à une manifestation européenne deux jours avant une marche de clôture à New York devant les Nations Unies. La marche a permis de rendre visible, de renforcer et de solidariser les groupes de femmes belges autour de revendications communes contre la violence et la pauvreté à l’égard des femmes. Depuis l’année 2,000 la Marche mondiale de femmes est devenue fortement active au niveau national et international. La marche a donné naissance à de nombreuses plates-formes régionales. La MMF- Belgique a participé activement dans divers actions ; campagnes, manifestations et commémorations des journées des femmes comme le 8 mars, 25 novembre entre autres. Notre but : Exiger au gouvernement et aux autorités nationales et internationales de mettre en œuvre toutes les revendications présentées chaque année, afin d’assurer une égalité effective entre les hommes et les femmes.

« Pauvreté & indépendance économique – femmes et travail décent »
« Violences envers les femmes »
Cliquez ici pour l'InfographieInfographie icon « Paix et démilitarisation »
« Biens communs et accès aux ressources – souveraineté alimentaire »

La Coordination Nationale de la Marche Mondiale de Femmes, à travers son plaidoyer, s’engage au renforcement de l’égalité de sexes. Partant d’une théorie qui conçoit la variable genre comme la barrière principale et transversale de stratification sociale. Notre stratégie se construit principalement sur cet objectif, pour pouvoir, par la suite, amplifier les résultats de manière transversale et transformer indirectement les autres dimensions du statut quo. Ainsi, notre action est notamment dirigée contre les inégalités des peuples, la discrimination des minorités et communautés ethniques et la pauvreté économique, ainsi que contre toutes les formes de violence. Parallèlement, on revendique un ordre mondial alternatif, plus égalitaire et respectueux avec sa diversité inhérente. Plus spécifiquement, les objectifs généraux sont: la lutte contre les différentes violences envers femmes en tant que telles, et leurs occultation sociale; le combat de la misère et la pauvreté et la dépendance économiques; l’opposition à la privatisation des services publiques; contre la militarisation et la course aux armements.

  • Renforcer et maintenir le vaste mouvement de solidarité des groupes de femmes de la base de façon à ce que la Marche constitue un geste d’affirmation des femmes du monde.
  • Promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes et entre les peuples.
  • Soutenir un vaste processus d’éducation populaire où toutes les femmes peuvent analyser par elles-mêmes et pour elles-mêmes les causes de leur oppression et les alternatives possibles.
  • Mettre en avant les revendications et les alternatives communes aux mouvements des femmes du monde, sur le plan local, national, régional et international, autour de la pauvreté et de la violence à l’égard des femmes.
  • Amener les gouvernements, décideurs et membres de la société civile à soutenir et à effectuer les changements qui s’imposent pour améliorer les conditions et la qualité de vie des femmes du monde.